NOTRE HISTOIRE

Fondé en 1983, sous le nom de Le petit monde, dans le quartier Saint-Michel, ce journal communautaire est administré par des membres élus en assemblée générale annuelle.

Il a failli fermer à la fin des années 90 et a été sauvé par la ténacité de son feu directeur Raymond Gagnon un des fondateurs de l’Association des médias écrits communautaires du Québec. Vers 1994, le journal apris le nom de journal communautaire LEMONDE et a commencé à desservir le Centre-Nord de Montréal.

 

Notre mission

  • Donnez une voix aux sans voix, les exclus, ceux dont ne parlent pas les grands médias écrits et télévisuels, ceux et celles qui ont des problèmes de logement, de santé mentale, d’analphabétisme, de nutrition et les organismes qui les reçoivent et les accompagnent quelle que soit leur couleur, leur sexe, leur religion, leur orientation sexuelle qu’ils soient juifs, arabes, chrétiens, blanc, noir, rouge, jaune, originaire d’Europe, d’Asie, d’Afrique, d’Australie, d’Océanie ou d’Amérique
  • Donner aux personnes du milieu desservi l’occasion de devenir membre pour participer à la vie démocratique du journal et postuler pour occuper un siège sur le conseil d’administration avec le vote de la majorité des membres.
  • Faire du journal, dans le monde de la communication communautaire, un outil interactif dans les relations interculturelles. Donner une place privilégiée à ceux et celles qui croient que les échanges entre des personnes de différentes cultures, de différentes origines ethniques favorisent une plus grande connaissance mutuelle, une meilleure compréhension de différentes cultures, une meilleure communication basée sur le respect mutuel, plus d’harmonie dans les relations interpersonnelles, plus de dialogue, plus d’ouverture d’esprit

Notre vision

Faire du journal communautaire LE MONDE de Montréal , un journal multiculturel à l’image des habitants de Montréal d’aujourd’hui.

Nos Valeurs

Selon les statuts et règlements du journal, le respect de la différence était au centre de la préoccupation des fondateurs; ce qui explique qu’ils se sont par la suite ouverts à d’autres cultures, d’autres ethnies.

Nous incitons les participants à respecter les opinions des autres même si elles sont différentes des leurs.

L’entraide est pour nous une valeur fondamentale. C’est pour cela que nous faisons une grande place au bénévolat que ce soit à la rédaction, à la participation à la vie démocratique du journal, à la distribution et autres facettes de la production du journal.

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial