Soutien de entrepreneuriat de la diversité par le gouvernement Couillard

page 11 mars 2018 affaires entrepreneurs de minorités culturellesSoutien de l’entreprenariat de la diversité par le gouvernement Couillard

La vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade, accompagnée du ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion et député de Viau, M. David Heurtel, ont tenu  une conférence de presse concernant la diversité en entrepreneuriat Le vendredi 23 février 2018 à 10 h au 3e étage de l’édifice Groupe 3737 au 3737, boul. Crémazie Est, à Montréal

L’indice entrepreneurial 2016 montre que beaucoup de personnes veulent se lancer en affaires au Québec. L’économie se porte bien, dit madame Dominique Anglade.  Il nous faut poser des gestes concrets pour que nos enfants puissent contribuer au développement économique et social du Québec, a-t-elle ajouté.  On doit aller plus loin en matière de diversité pour combler les besoins recensés.  Les entrepreneurs issus de la diversité doivent parfois redoubler d’efforts pour contourner certaines barrières systémiques qui les freinent dans leurs essors d’où la nécessité d’avoir l’organisme Entreprendre.

Le futur de la croissance entrepreneuriale repose en partie sur l’immigration par la diversité par des québécois et québécoises de la diversité pour des québécois et québécoises de la diversité, a renchéri, le ministre de l’Immigration du Québec, monsieur David Heurtel.  On est entrain d’écrire l’histoire des noirs du Québec va-t-il dit.  C’est en tirant le plein potentiel des entrepreneurs de la diversité qu’on rend le Québec plus fort car on contribue à l’égalité des chances au lieu d’une société morcelée.  Personne ne sera exclu , laissé pour compte dans le Québec de demain.

La contribution, la force de l’entreprenariat issu de la diversité .dans  St Michel, dans Viau, le comté le plus diversifié au Québec est une réalité palpable, se plaît à dire le ministre Heurtel.  L’avenir du Québec passe par la contribution des québécois et québécoises de toute origine. Le ministre de l’immigration souligne que pour la première fois depuis qu’il est à la barre de ce ministre,  l’immigration est considérée comme un vecteur de développement économique pour le Québec. D’ici 2024, on aura des milliers d’emplois à combler à Montréal.  IL a rassemblé tous les acteurs de développements économique de Montréal dans la salle de conférence pour qu’ils soient partie prenante de Entreprendre l’organe rassembleur créé pour rassembler les énergies autour d’un projet de développement de l’entreprenariat de la diversité.  Entreprendre, organisme rassembleur aura à sa tête une québécoise d’origine Camerounaise, madame Amina Gerba, une entrepreneure de la diversité.

Le conseil d’administration sous la présidence d’Amina Gerba sera formé d’entrepreneurs de la diversité pour , notamment, l’information, et l’accompagnement des entrepreneurs de la diversité de façon à garantir une contribution efficace efficiente .  L’organisme devra garantir à tous les entrepreneurs l’accès aux services dont la clientèle a besoin. Il pourra apporter des solutions aux problèmes ils font face Il s’attellera à trouver des solutions structurantes aux problèmes.  Les entrepreneurs pourront mieux se faire connaitre, mieux faire la promotion de leurs entreprises

Le conseil d’administration sera formé d’entrepreneurs de la diversité information,

Le gouvernement du Québec investira 15 millions de dollars d’ici 2022 pour soutenir et accompagner les entrepreneurs issus de l’immigration et de la diversité culturelle dans la réalisation de leurs projets d’affaires.

« L’immigration est une partie de la solution au problème de pénurie de main-d’œuvre vécu partout dans les régions du Québec, mais également au manque de relève entrepreneuriale », a présenté en conférence de presse le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, David Heurtel.

Une bonne partie des 15 millions alloués sera consacrée à la création de l’organisme Entreprendre ici, qui accompagnera les entrepreneurs de la diversité et offrira des bourses pour les soutenir dans la création de leur compagnie.

Il permettra aussi de diriger les entrepreneurs vers les bonnes personnes et ressources.

« C’était nécessaire parce que dans la communauté entrepreneuriale, il n’y a pas une porte qui ouvre toutes les portes. C’est-à-dire que c’est une porte, la première, qui vous permet de voir qu’il y a d’autres portes qui peuvent vous aider dans votre démarche entrepreneuriale », a expliqué Amina Gerba,

« Au bout du compte, ce que l’on veut, c’est avoir des gens qui partent des entreprises, qui restent au Québec, qui développent des entreprises qui vont être concurrentielles à l’international », a affirmé la ministre québécoise de l’Économie, Dominique Anglade.



This post has been seen 83 times.
Please follow and like us:
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial