Montréal : Meilleure ville étudiante au monde!

Montréal : Meilleure ville étudiante au monde!

Par Caroline Hamel

En février dernier,  Montréal détrônait Paris de sa place de meilleure ville étudiante au monde!  En effet, QS; World university rankings, indiquait un bond de 6 places pour notre ville, la plaçant ainsi en tête de liste. Cette avancé s’explique par le nouveau critère intégré du classement, ce dernier prend compte de la manière dont les villes sont perçus par les étudiants du monde entier. Plusieurs autres indicateurs comme le niveau académique, la population étudiante et l’attractivité de la ville, le marché du travail, et le coût de la vie permet d’établir le classement.  Ce couronnement indique que le Canada est une destination de choix pour les étudiants internationaux mais surtout qu’il fait bon vivre à Montréal!

Montréal en statistique

À l’automne 2015, plus de 38 000 étudiants internationaux étaient inscrits dans des programmes universitaires réguliers. Une augmentation de près de 35% depuis l’année 2009 où l’on en comptait moins de 25 000. Ainsi, un étudiant sur huit fréquentant les universités québécoises n’est pas citoyen canadien ni résident permanent. L’un des sondages annuels du BCEI (Bureau Canadien de l’éducation internationale) indique que la moitié des étudiants internationaux ont l’intention de demander la résidence permanente au Canada. Il s’agit d’un recul par rapport à 2013; 57 % des étudiants étrangers disaient alors vouloir s’établir au pays.

«Les intentions des étudiants internationaux de rester au pays à la fin de leurs études varient aussi en fonction de leur région d’origine. Plus des deux tiers des étudiants venant de l’Afrique subsaharienne (71 %) et de l’Asie du Sud (66 %) pensent rester au Canada. Ce pourcentage chute à 32 % chez les étudiants européens et à 22 % pour les Américains».

Au niveau légal, quelles sont les exigences à respecter pour les étudiants étrangers?

Lors de son entrée en territoire canadien, le demandeur de résidence temporaire, dans ce cas-ci l’étudiant, doit :

-Détenir le visa et les documents requis

-Démontrer à l’agent qu’il devra quitter le territoire à la fin de la période de séjour autorisé (ce qui ne l’empêche pas de demander une résidence permanente ultérieurement)

-Respecter l’obligation de résidence du visa émis qui est d’étudier à temps plein.

Comment les programmes d’immigrations canadiennes peuvent-elle favoriser la résidence permanente aux étudiants internationaux à des fins de développement économiques au Canada?

Certains programmes ont été mis en place afin de permettent aux étudiants étrangers de demeurer au pays une fois leur scolarisation complété ou en voie de l’être.  En effet, il est possible d’appliquer au Programme de travail postdiplôme valide pour la durée du programme d’études, soit pour une période maximale de trois ans et également de présenter une demande pour devenir résident permanent en passant par l’une des catégories d’Entrée Express. Le Canada a tout intérêt à vouloir retenir les diplômés de nos universités au sein des frontières canadiennes afin de favoriser l’essor économique et d’assurer un marché concurrentiel et compétent a l’internationale.

caroline hamelCaroline Hamel

Consultante en immigration
Hamel Elhimer immigration
hamel.elhimer@outlook.com
https://www.facebook.com/hamel.elhimer/?pnref=lhc

 



This post has been seen 179 times.
Please follow and like us:
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial