Chevalier Bruny Surin

http://mensuellemonde.com/2016/10/26/chevalier-bruny-surin/

Bruny Surin né le 12 juillet 1967 au Cap-Haïtien, à Haïti, est un athlète canadien, spécialiste du 100 mètres.

page-couverture-bruny-surin-recoit-la-medaille-de-chevalier-delordre

page-6-bruny-et-famille

page-6-bruny-atlanta-1991

Biographie

Natif d’Haïti, Bruny Surin émigre en 1975 au Canada à l’âge de huit ans en compagnie de ses parents et de ses trois sœurs.  Il pratique le basket-ball au début de son adolescence avant d’opter pour l’athlétisme à l’âge de 17 ans où il a été découvert par l’entraineur Daniel St-Hilaire, sport dans lequel il excelle au saut en longueur et au triple saut

Il fait ses débuts sur la scène internationale à Indianapolis lors des Jeux panaméricains de 1987 puis l’année suivante à Séoul en pratiquant alors le saut en longueur, il termine 15e de ces deux Jeux.

Surin remporte sa première médaille à l’occasion des Jeux du Commonwealth de 1990  à Auckland, se classant troisième du 100 m en 10 s 12, derrière le Britannique Linford Christie et le Nigérian Davidson Ezinwa..

En 1992, il termine au pied du podium du 100 m des Jeux olympiques d’été de Barcelone,

En début de saison 1993, Surin remporte son premier titre international majeur à l’occasion des Championnats du monde en salle disputés à Toronto, s’imposant sur 60 m en 6 s 50 devant le Namibien Frankie Fredericks.

Troisième relayeur de l’équipe du relais 4 × 100 m, il permet au Canada de remporter la médaille de bronze en 37 s 83, établissant à l’occasion un nouveau record national.

Il décroche son premier titre international à l’occasion des Jeux du Commonwealth 1994 de Victoria en remportant la finale du relais 4 × 100 m aux côtés de ses compatriotes Donovan BaileyCarlton Chambers et Glenroy Gilbert. En 1995, il conserve son titre mondial du 60 m lors des Championnats du monde en salle de Barcelone en établissant en 6 s 46 la meilleure performance mondiale de l’année. Bruny Surin descend pour la première fois sous labarrière des 10 secondes au 100 m en réalisant 9 s 97 (vent favorable de 1,3 m/s) aux Championnats canadiens de Montréal. Il remporte quelques semaines plus tard la médaille d’argent du 100 m des Championnats du monde de Göteborg en 10 s 03, terminant à six centièmes de secondes de Donovan Bailey. En fin de compétition, il remporte le titre mondial du relais 4 × 100 m avec Donovan Bailey, Robert Esmie et Glenroy Gilbert.

Il finit deuxième du 100 m des Championnats du monde 1999 de Séville où il court la distance en 9 s 84, seulement devancé par l’Américain Maurice Greene en 9 s 80. Surin établit le meilleur temps de sa carrière, égalant le record national du Canada détenu par Donovan Bailey.

Il met un terme à sa carrière d’athlète en 2002

  • Intronisé au Temple de la Renommée du Comité Olympique Canadien
  • Décroche une médaille d’or au Olympiques à Atlanta
  • 2 médailles d’or, 2 d’argent, 1 de bronze au World Championships
  • 2 médailles d’or au World Indoor Championships
  • A brisé la barrière 10 secondes au 100 mètres à plusieurs reprises
  • Depuis 2003, la fondation Bruny Surin veut, grâce à ses multiples initiatives, promouvoir et favoriser l’adoption par les jeunes d’un mode de vie sain et actif.
  • En tant que fondation sportive, la fondation Bruny Surin a axé son action sur la promotion du sport auprès des jeunes en organisant notamment des conférences et ateliers dans les établissements scolaires. La participation de conférenciers reconnus dans le milieu sportif permet à la fondation sportive Bruny Surin d’avoir un impact positif sur la perception du sport et du dépassement de soi chez les jeunes.
  • À chaque année, la Fondation met en scène La Course de Blainville, une course de famille assistée par plus de 1,000 personnes de la région.


This post has been seen 212 times.
Please follow and like us:
Aluminium LMG 30 ans à votre service
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial