Agenda culturel

Agenda culturel

Éternel Victor

Éternel Victor

 

J’ai l’honneur de vous annoncer la publication de mes deux ouvrages en février, dans le cadre du mois de l’histoire des Noirs, dont 1) Le corps noir et son destin dans le monde occidental; 2) Le sang et la sueur du Nègre dans la résurgence du racisme. Les deux ouvrages explorent l’histoire souterraine de la culture du peuple occidental et vont au fond de sa psychologie pour comprendre l’articulation du racisme contre le Noir. Ces ouvrages donnent aussi à lire le mode d’éducation occidentale et sa structuration dans l’histoire et les pratiques sociales du Nègre. L’important de comprendre en tout cela et en même temps est l’influence et le résultat de ce mode d’éducation sur nous-mêmes, qui compte, en effet, une culture, une manière d’être et un langage constitués des héritages de l’historicité de l’esclavage. Ce qui est pour certains un facteur dominant et, pour d’autres, un facteur aliénant. Les deux livres seront disponibles à compter du mois de février en version papier, puis en version électronique dans Amazone
À suivre

Alliance Socioculturelle et aide pédagogique (ASAP)

 

Info : Renel Pognon (514) 376 1581 ou 514 862 1329

 

Local : École secondaire George Vanier, le 25 ou le 26 novembre

 

Appeler pour plus de précision 514 376 1581 Renel Pognon

 

Éternel Victor est l’auteur de « Tout le monde en parle »

La pièce comprend quatre personnages et plusieurs autres fictifs. Ces personnages sont une famille de trois membres, dont Monsieur Joly (père), Madame Nathalie Joly (mère)  et Wooly Joly (fils), et les autres comptent Derace (prêtre du vodou), Madame Sylvie Deschenes (Docteur), Pasteur Malfaçon (fictif), Madame Josaphat (fictif), Dr. Henri Flaubert (fictif), Lowens (fictif),…). Monsieur Joly est décédé, suite à un accident d’auto. Ébranlé par la mort de son père, Wooly prétend l’avoir vu dans un abri d’autobus à Montréal-Nord, deux semaines après la mise en tombeau du corps. Sa mère croit que l’accident de Monsieur Joly est survenu à la suite d’un mauvais sort qui lui a été envoyé. Selon elle, on tente maintenant de faire subir à son fils du même

Personnages fictifs : Pasteur Malfaçon, Lowens, Madame Josaphat

 

Mise en Scène : David Mézy



This post has been seen 197 times.
Please follow and like us:
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial