Alain Rayes, maire de Victoriaville, élu député conservateur de Richmond-Arthabaska,

envoyez-nous votre chèque à LE MONDE C.P.201 succ. St Michel, Montréal Qc H2A 3L9

Notre objectif est de 500 abonnés payants par année. Vous êtes invités à nous mentionner, si vous refusez que nous affichions votre nom  sur notre site, dans la liste de nous abonnés. Merci de contribuer à favoriser la diversité des informations.

Piste cyclable deVictoriaville aménagé par le maire Alain Rayes qui a à coeur la santé des citoyens

Piste cyclable deVictoriaville aménagé par le maire Alain Rayes qui a à coeur la santé des citoyens

Aurélie et sa fille rêvent d'aller à Walt Diney, Alain Rayes les supporte.

Aurélie et sa fille rêvent d’aller à Walt Diney, Alain Rayes les supporte.

Alain Rayes, maire de Victoriaville au congrès 2015 de l'AMECQ

Alain Rayes, maire de Victoriaville au congrès 2015 de l’AMECQ

Alain Rayes, québécois d’origine égyptienne, maire de Victoriaville, qui termine bientôt son deuxième mandat à ce poste, était présent à l’ouverture du congrès annuel de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ), en avril 2015.

Il est venu souhaiter la bienvenue aux congressistes en se présentant comme le fils de Raoul Rayes, un enseignant, immigrant égyptien arrivé au Québec dans les années 60, alors que le Québec recrutait des enseignants pour permettre au ministère de l’éducation nouvellement créé, d’atteindre son objectif de rendre l’éducation gratuit et de qualité supérieure à ce qu’on connaissait jusque-là.

Avant la Révolution tranquille de 1960, a-t-il expliqué à l’auditoire, l’éducation au Québec était un privilège réservé à une élite plutôt qu’un droit. La Loi créant le ministère de l’Éducation rendait l’éducation obligatoire pour tous les mineurs. Pour rendre l’éducation accessible à tous dans les nombreuses écoles primaires, les polyvalentes, les Collèges d’Éducation générale et professionnelle couramment appelé CEGEP, et les universités francophones, le gouvernement Québécois d’alors a fait appel à de nombreux enseignants diplômés et expérimentés de pays francophones dont l’Égypte, Haïti, la Belgique et la France par exemple. Son père qui enseignait en Égypte a répondu à cet appel. Il a fait partie de cette première vague d’immigration massive de personnes d’outre-mer au Québec composée de professionnels qualifiés comme des médecins, des avocats, des ingénieurs et des enseignants venus d’outre-mer. Il a suivi la trace de son père et est devenu lui aussi enseignant avant de se lancer en politique municipale et devenir maire de Victoriaville à son deuxième mandat.

Il a expliqué à l’ensemble des membres de l’AMECQ, Association des médias écrits communautaires du Québec, réunis en congrès du 24 au 26 avril 2015 à l’hôtel Le Victorin, à Victoriaville pourquoi et comment il est devenu un passionné des médias sociaux. Il a dû se tourner vers les médias sociaux, pour rejoindre ses concitoyens de tout âge, baby-boomers, générations x, génération y ou millénaire. Il a développé cette passion, parce qu’il adore échanger avec les gens et surtout avec les jeunes qui ont une vision politique très rafraîchissante développée malgré leur jeune âge compte tenu de leur implication bénévole apprise dans leurs écoles primaires ou secondaires et de leur formation axée sur la communication via les réseaux sociaux comme Facebook.

Votre serviteur, représentant au sein du C.A. de l’AMECQ, les journaux communautaires de la région de Montréal, Laurentides, Lanaudière comme Le Journal des citoyens, de Frémont et des environs, Journaldesvoisins.com d’Ahuntsic Est et Ouest par exemple, a apprécié entendre ce discours car votre journal de Villeray Saint-Michel Parc-Extension compte justement mettre à jour son site Internet www.mensuellemonde.com et sa page Facebook à l’adresse En tant que maire de Victoriaville, monsieur Alain Rayes, nous a expliqué lors de sa présentation qu’il se doit de communiquer avec le plus grand nombre de citoyens possible par tous les moyens possibles non seulement lors des campagnes électorales mais aussi pour mettre ses commettants au courant de ses actions en tant que maire de Victoriaville comme le fait d’ailleurs notre maire à Villeray Saint-Michel et Parc-Extension. Cependant, lui, il fait face à un défi plus grand parce qu’il n’y a pas de journaux écrits communautaires à Victoriaville. Il anime personnellement sa page Facebook et son compte Twitter. Il trouve cette approche assez importante. Pour monsieur Rayes, renoncer à la présence sur les réseaux sociaux signifie perdre un jeune public, perdre une opportunité d’interagir avec les citoyens. Les citoyens qui le suivent sur Facebook se comptent par dizaine de milliers.

Alain Eates, maire de Victoriaville élu député conservateur de Richmond Arthabaska 19 octobre 2015

Alain Eates, maire de Victoriaville élu député conservateur de Richmond Arthabaska 19 octobre 2015

Vous voyez ci-dessus la photo du couple Rayes qui courent ensemble dans les rues de Victoriaville pour célébrer leur 20 e anniversaire de mariage.
Moment de rêve pour ma femme et moi, dit-il. Un finish en couple pour célébrer notre 20ème anniversaire de mariage. Catherine 11h42m 11ème de son groupe d’âge et 67ème overall chez les femmes. Moi 11h53m 125ème de mon groupe d’âge et 513ème overall chez les hommes. Merci, merci, merci pour vos encouragements, on peut vous assurer qu’ils ont faits une différence. Félicitations à tous les autres gars de Victo (Martin Grouard, Éric Lecompte, Pascal Nault, Mathieu Gosselin, Marc Lamothe et Francis Carrier
• Alain St-pierre a dit sur la page Facebook du maire: Bravo Alain et Catherine je vous ai suivis toute la journée et j’ai poussez, poussez et poussez pour vous au-delà du politique c’est tout un message ce soir que vous lancez … plus de mot, qu’un sentiment de fierté régionale.

Je prends plaisir à partager aussi avec vous la piste cyclable de Victoriaville dont les citoyens sont si fiers
Nancy Côté a dit sur Facebook: Elle est belle notre ville !!!
• Gisèle Bergeron Bonne idée M. le maire
Le maire est aussi un philanthrope. Il supporte la cause d’une mère et de sa fille malade Aurélie. Photo de la dame en blanc. Avec toutes ses maladies Aurélie aujourd’hui âgée de 15 ans est immun supprimée. La maladie affecte la santé mais aussi la famille, le couple, la force, l’énergie. Son rêve, leurs rêves…Walt Disney

Il a été élu député conservateur de Richmond Arthabaska , lors des élections fédérales du 19 octobre 2015. Élu maire de Victoriaville en 2009, il avait auparavant travaillé comme enseignant puis comme directeur de la Polyvalente du Boisé.
MARTIN CROTEAU de La Presse (Québec) l’a interviewvé apràs sa victoire. Le nouveau député conservateur Alain Rayes souhaite que son parti profite de la course à la direction qui s’amorce pour prendre le virage vert. M. Rayes, qui a quitté la mairie de Victoriaville pour se lancer en politique fédérale, est l’un des nouveaux visages du Parti conservateur au Québec. Il prend le chemin d’Ottawa avec 11 autres députés québécois du parti conservayeur, le meilleur score de ce parti dans la province du Québec depuis la fusion du Parti progressiste-conservateur et de l’Alliance canadienne. Le nouveau député, qui représentera Richmond-Arthabaska, n’est pas surpris que la province soit la seule au pays où son parti a fait des gains, lundi soir. Les Québécois ont toujours été réceptifs au message de décentralisation, de rigueur budgétaire et de baisse du fardeau fiscal, dit-il. Mais le parti doit maintenant aller plus loin s’il veut s’implanter durablement au Québec, ajoute-t-il.
« Au Québec, il y a aussi un fond environnementaliste qui est de plus en plus fort. Les gens sont préoccupés par cela et c’est peut-être un bout qui va rester à travailler dans les prochaines années. » Bien que le pétrole soit un important moteur de l’économie canadienne, c’est une ressource non renouvelable, note M. Rayes. Il estime qu’Ottawa doit favoriser l’émergence d’industries vertes de manière à ce que le pays reste prospère à long terme.

Je souhaite prendre un instant pour féliciter,dit-il, les jeunes du groupe « Solidarité jeunesse » pour la superbe présentation qu’ils nous ont fait hier soir de leur voyage humanitaire au Nicaragua. Un merci particulier à Rock Tourigny et tous les intervenants qui permettent aux jeunes de vivre une telle expérience.

Caroline Sarazin a écrit sur sa pageFacebook: Bon début de nouvelle carrière!!! Ne laissez jamais le feu intérieur qui vous habite s’éteindre. S’il arrivait que la flamme soit plus petite à certaines périodes, revenez l’oxygéner à Victoriaville le temps de 2 ou 3 respires! Vous avez pas mal de gens qui vous soutienne chez-vous, à Victoriaville! Vraiment fière d’avoir « notre homme » sur le terrain!

Richmond—Arthabaska est une circonscription électorale fédérale au Québec. La circonscription, qui se trouve au nord de la ville de Sherbrooke, chevauche les régions québécoises de Centre-du-Québec et d’Estrie. Elle comprend les MRC des Sources et d’Arthabaska ainsi que le centre de la MRC du Val-Saint-François, et inclut notamment les villes de Victoriaville et d’Asbestos. Les circonscriptions limitrophes sont Drummond, Bécancour—Nicolet—Saurel, Mégantic—L’Érable, Compton—Stanstead, Brome—Missisquoi et Shefford. Elle possède une population de 97 493 dont 78 478 électeurs sur une superficie de 3 563 km².18 496 électeurs ont voté Alain Rayes soit 31,61 % Wikipédia
crédit photo à la une Radio-Canada
Rappelez-vous que vous pouvez aider la communauté à aller de l’avant en vous impliquant. Libellez votre chèque à l’ordre de: LE MONDE C.P. 201, Succursale St Michel, Montréal,Qc H2A 3L9 Merci.



This post has been seen 241 times.
Please follow and like us:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial